Plus d’infos

Office de tourisme de la ville de Strasbourg

Musée D’archéologie

Le Musée Archéologique, né au XVIIIe siècle, est le plus ancien des musées strasbourgeois. Durant trois siècles d’une existence parfois mouvementée, il a réuni de très importantes collections. Installées depuis la fin du XIXe siècle dans les sous-sols du palais Rohan, leur variété et leur large champ chronologique en font l’un des plus importants musées d’archéologie en France.

Vous y découvrirez l’histoire de Strasbourg et de l’Alsace, des débuts les plus lointains de la Préhistoire jusqu’aux premiers siècles du Moyen Âge.

Un réaménagement muséographique complet, réalisé de 1988 à 1992, a permis de renouveler entièrement la présentation et d’intégrer les données les plus récentes de la recherche archéologique régionale. Les collections continuent de s’enrichir régulièrement du produit des fouilles archéologiques menées dans toute la région. Des expositions temporaires vous proposent chaque année de retrouver l’actualité de la recherche et les découvertes les plus marquantes. Le Musée archéologique assure ainsi pleinement son rôle de vitrine de la recherche archéologique nationale et régionale.

Musée Alsacien

Le Musée Alsacien propose au visiteur un parcours plein de charme à travers d’anciennes demeures strasbourgeoises reliées par des escaliers et des coursives en bois. Il présente des milliers d’objets témoins de la vie rurale en Alsace au XVIIIe et XIXe siècles : costumes, meubles, céramiques, jouets, imagerie religieuse et profane, etc. Des reconstitutions d’intérieurs caractéristiques de différents « pays » d’Alsace (plaine agricole, vignoble, montagne vosgienne) et d’ateliers d’artisans jalonnent la visite de ce musée.

Plusieurs salles sont des répliques assez fidèles d’intérieurs ruraux, comme celle de la Stùb (pièce commune) d’une ferme de Wintzenheim, d’autres plus imaginaires comme celle de la cuisine et surtout l’atelier de pharmacien-alchimiste.

Le visiteur circule parmi toutes les pièces qui constituent le Musée Alsacien comme il se promènerait dans une maison dont les habitants viendraient tout juste de s’absenter. Les planchers qui craquent, les meubles garnissant toutes les pièces et tous ces objets, dont aucun n’est anodin, évoquent une vie à la fois familière et si différente de celle d’aujourd’hui.

Pour redonner un second souffle aux collections, le Musée Alsacien organise toujours de nombreux évènements et expositions qui mettent en lumière son souci constant de lier passé et présent, tradition et modernité.

Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg

La cathédrale Notre-Dame de Strasbourg est une église fondée en 1015 sur les vestiges d’une précédente cathédrale et élevée à partir de 1220 par la ville libre de Strasbourg, riche république marchande et financière, dans le style gothique.

Siège disputé durant la Réforme d’évêques qui ont été suffragants de la province de Mayence jusqu’au concordat de 1801, elle est désormais exclusivement affectée au culte catholique romain et abrite depuis 1988 un archidiocèse propre. C’est aujourd’hui la deuxième cathédrale la plus visitée de France après Notre-Dame de Paris soit huit millions et demi de touristes par an.

Haute de 142,15 mètres, elle a été jusqu’en 1647 un des édifices les plus élevés du monde puis jusqu’en 1874 le plus élevé. Pratiquement achevée en 1365, elle a la particularité d’avoir vu l’espace entre ses deux tours comblé en 1388 et se reconnait à son unique clocher surmonté d’une flèche qui lui a été ajouté en 1439.

Ce « prodige du gigantesque et du délicat » admiré de Victor Hugo et célébré par Goethe qui a connu là ses premières amours, est visible de très loin dans la plaine alsacienne, jusque depuis les Vosges ou la Forêt-Noire. Côtoyée par la maison Notre Dame et le palais Rohan, elle se dresse place de la cathédrale dans le quartier de la Grande Île, au cœur du vieux Strasbourg qu’entoure la rivière Ill.

Auditorium

L’auditorium, dont la programmation est commune à l’ensemble des musées, a pour ambition d’offrir au public une programmation culturelle ambitieuse et diversifiée, transdisciplinaire et ouverte, principalement en écho aux collections et aux expositions des musées.

L’auditorium se veut ainsi un lieu de création mais aussi de débat et de rencontre entre le public et les artistes. Près de 150 événements culturels y sont organisés chaque année par les musées et leurs partenaires dans le champ de la musique, du cinéma et du spectacle vivant.

Musée d’arts contemporain et modern

Conçu par les Ateliers d’architecture AFA, Adrien Fainsilber et Associés, le bâtiment du MAMCS s’organise autour d’une vaste nef. Cette véritable « rue intérieure » distribue plusieurs espaces au rez-de-chaussée : le parcours d’art moderne, la salle dédiée à l’œuvre de Gustave Doré, le cabinet d’Arts Graphiques et de Photographie, une grande salle d’exposition, un auditorium, une librairie-boutique et la bibliothèque. À l’étage, où se tient un restaurant, quatre grandes salles successives sont dédiées à la présentation des collections permanentes d’art contemporain. Près de 5 000 m² sont ainsi consacrés à la présentation des œuvres.

Musée des beaux-arts

Situé au premier étage du palais Rohan, le musée propose un parcours à travers les siècles et les écoles.

  • Primitifs italiens et flamands (Giotto, Memling)
  • Renaissance et Maniérisme (Botticelli, Raphaël, Véronèse, Lucas de Leyde, Le Greco)
  • Baroque, Naturalisme et Classicisme aux XVIIe et XVIIIe siècles (Rubens, Vouet, Zurbarán, La Belle Strasbourgeoise de Largillière, Canaletto, Tiepolo, Goya)
  • XIXe (Delacroix, Chassériau, Corot, Courbet).

Ses collections sont parallèles pour le Moyen Âge et la Renaissance rhénans à celles du Musée de l’Œuvre Notre-Dame et se prolongent ensuite au Musée d’Art moderne et contemporain.